Bases de données relationnelles : opérations élémentaires 1

Premier cours Organisation des ressources & accès aux ressources

Les systèmes de gestion de base de données (SGBD) sont comparés à d’autres logiciels courants qui manipulent des tableaux (traitement de texte, feuille de calcul). Dans un SGBD, les tables représentent, sans redondance et sans perte d’information, les entités du monde modélisé. Les requêtes permettent d’interroger les propriétés de ces entités et de les mettre en lien. On peut ainsi se limiter à un sous-ensemble d’entités ayant certaines caractéristiques (restriction) ou à certaines propriétés des entités (projection). Le résultat est toujours une table, éventuellement vide, qui peut être triée et dont le nombre de lignes peut être limité.

Version avec des notes complémentaires prises par les étudiant(e)s

 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Benoit Habert (28 septembre 2012). Bases de données relationnelles : opérations élémentaires 1. Organisation des ressources. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/be7w


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search